Les Derangements
 

Les malkaviens sont tenus de choisir un dérangement. D'autres dérangements sont envisageables si vous les trouvez plus adaptés à votre concept de personnage.

Il est toujours possible de surmonter son dérangement pour une unique scène en dépensant 1 point de volonté.

Absence

 

Les victimes souffrant d'absence subissent des «trous noirs» et une perte de mémoire. Lorsqu'il est soumis à un stress, l'individu commence un ensemble spécifique et rigide de comportements visant à éliminer les symptômes stressants. Cela diffère de personnalités multiples, car l'individu pris dans une absence n'a pas de personnalité distincte, mais utilise une forme de «pilotage automatique» semblable au somnambulisme.

Le joueur doit jouer l'état de transe de son personnage jusqu'à la fin de la scène. À la fin de l'absence, le personnage «reprend conscience» sans aucun souvenir de ses actions.

Concrètement : a chaque fois que vous êtes stressé (insulte, violence, discipline...), vous passez en mode transe et vous perdez toute forme de prise d'initiative intelligente.

Animisme de Sang

 

Ce dérangement amène les personnes atteintes à croire qu’elles boivent l’âme de leurs victimes avec le sang. L'alimentation provoque une culpabilité intense chez les personnes souffrant d'animisme du sang; leurs victimes communiquent avec elles sous forme de voix dans leurs têtes et de souvenirs imprégnés dans leur conscience (tout cela est imaginé par le vampire). Le vampire attribue souvent ses actions à ces voix, affirmant qu'elles constituent un effort pour apporter la paix ses bourreaux. Le vampire est obligé de répondre aux voix et doit prononcer ces réponses à voix haute (même s'il ne s'agit que d'un murmure).

Chaque fois qu'un vampire boit du sang, elle est tourmentée par les «souvenirs» de la personne dont elle a partiellement consumé l'âme. Les images dans son esprit sont si fortes que cela s'apparente à une deuxième personnalité en elle, une personnalité en colère et virulente qui cherche à nuire au vampire et à ses amis.

Concrètement : après avoir bu du sang humain, vous commettez des actions suicidaires durant le reste de la scène (défier des gens en duels, révéler vos sombres secrets...)


Boulimie

 

Les personnes boulimiques soulagent leur culpabilité et leur angoisse en s'adonnant à des activités qui leur procure du plaisir - dans ce cas, consommer de la nourriture. Un boulimique mange d’énormes quantités de nourriture lorsqu’il est soumis à un stress, puis vide son estomac par des mesures drastiques afin de pouvoir encore manger.
Dans le cas des vampires avec ce dérangement, le besoin de se nourrir est un moyen de soulager la peur et l'anxiété endémiques du Monde des Ténèbres. Un vampire boulimique peut se nourrir quatre fois par nuit ou plus - se gaver, brûler le sang en une activité inutile (ou pas), puis recommencer le cycle. Un vampire atteint de boulimie a faim beaucoup plus rapidement que les autres vampires.

Concrètement : a chaque fois que vous voyez de la nourriture (animal, sang humain...) vous devez vous en servir jusqu'à remplir totalement votre jauge, quitte à priver d'autres semblables de subsistance.

Hystérie

 

Une personne en proie à l'hystérie est incapable de contrôler ses émotions, subissant de graves sautes d'humeur et des accès violents lorsqu'elle est soumise à un stress ou à une anxiété.
 

Concrètement : a chaque fois que vous êtes stressé (insulte, violence, discipline...), vous passez en mode frénésie d'attaque sur la chose qui vous offense.


Mégalomanie / Folie des grandeurs

 

Les individus souffrant de ce dérangement sont obsédés par l’accumulation de pouvoir et de richesses, espérant détruire le sentiment d'insécurité en devenant l'individu le plus puissant. Ces individus sont invariablement arrogants et extrêmement sûrs de leurs capacités, convaincus de leur propre supériorité. Les moyens de parvenir à leurs fins sont très variables, allant de la conspiration machiavélique à la brutalité pure et simple. Tout individu de statut égal ou supérieur à celui de la victime est perçu comme un adversaire.

Concrètement : a chaque fois que vous pouvez prendre l'avantage sur vos semblables, vous devez le faire : détruire vos ennemis en torpeur, les ridiculiser en public...

Multiples personnalités

 

Le traumatisme à l'origine de ce dérangement brise la personnalité de la victime en une ou plusieurs personnalités supplémentaires, permettant à la victime de nier le traumatisme ou toute action causée par le traumatisme en imputant la responsabilité à «quelqu'un d'autre». Chaque personnalité est créée pour répondre à certains stimuli émotionnels. - Une personne violée peut développer une personnalité de survivant inébranlable, créer un «protecteur» ou même devenir un meurtrier afin de nier la violence dont elle est victime. Dans la plupart des cas, aucune des personnalités n’est au courant de l'existence des autres et elles traversent l’esprit de la victime en réponse à des situations ou conditions spécifiques.
Lorsqu'un vampire souffre de ce dérangement, le conteur et le joueur doivent se mettre d'accord sur le nombre et le type de personnalités qui se développent, ainsi que sur les situations qui déclenchent leur domination sur la victime. Chaque personnalité doit être en rapport avec le traumatisme qui la provoque. Non seulement chaque personnalité est distincte, mais dans le cas des vampire, les différentes personnalités peuvent se croire membres de clans et de sire différents. Les vampires à personnalités multiples peuvent manifester des savoirs faire et même des Voie différentes pour chacune de leurs personnalités.


 

Concrètement : c'est pas vous qui choisissez quand la personnalité secondaire prend le pouvoir. A chaque fois que vous subissez un stress (insulte, violence, discipline...) vous changez de personnalité.

 

Obsessionnel compulsif

 

Le traumatisme, la culpabilité ou le conflit interne à l'origine de ce dérangement oblige l'individu à concentrer presque toute son attention et son énergie sur un seul comportement ou action répétitif.
Le comportement obsessionnel concerne le désir d’une personne de contrôler son environnement - rester propre, maintenir une zone calme et silencieux, ou éloigner des personnes indésirables d’une zone, par exemple.
Le comportement compulsif se caractérise par la répétition d'actions pour apaiser ses angoisses: par exemple, placer des objets dans un ordre exact ou se nourrir sur un mortel de manière rituelle et précise.
Les vampires avec un dérangement obsessionnel-compulsif doivent déterminer un ensemble d'actions ou de comportements spécifiques, comme décrit ci-dessus, et les suivre à l'exclusion de tout le reste.

Concrètement : vous avez des TOC qui vous poussent a ranger des chaises, a mettre des choses en ordres, à nettoyer la saleté, à avoir peur de renverser les bougies...

 

Régression

 

Le personnage souffrant de cette affliction évite de faire face à ses responsabilités ou aux conséquences de ses actes en se retirant dans un état juvénile où l’on exigeait alors rien de lui. Pendant cet état, il peut alterner entre des périodes de lubies ou d’accès de colère, mais il cherchera toujours à mettre un individu plus puissant entre eux et ce qui le hante. En état de régression, un personnage se retrouvant seul, sans protection est vite soumis à des montés d’angoisse et doit dépenser un point de volonté pour de pas régresser totalement et se rouler en boule dans un coin de la pièce en suçant son pouce.