b843db5b691e56fa276e69462448d772.png

Les Dettes
 

Les vampires sont des créatures sociales ; malgré leur immortalité ils sont obligés de rechercher la compagnie des autres afin d’atteindre leurs propres objectifs. Dans cette société il est impossible d’évoluer sans demander des services aux gens plus puissants et à en rendre aux plus faibles. Tout ce système repose sur les faveurs. Quand un vampire demande une faveur à quelqu’un il doit s’endetter auprès de celui-ci. Plus la faveur accordée est importante et plus la dette l’est également. Le créancier (celui qui rend le service) peut choisir ou pas de faire valider la dette par une harpie. Cela lui permet de s’assurer que la dette sera effectivement remboursé (sans révéler pour autant à la harpie la nature du service rendu). Tout ce réseau de dettes et de faveurs est soigneusement entretenu par la Camarilla et plus particulièrement par les anciens qui l’utilisent au maximum de ses possibilités.

​Dette mineure : Ce niveau de dette implique un effort réel ou une gêne pour celui qui l’accorde.

Ex : Soutenir politiquement ou socialement quelqu’un sans que cela ne vous nuise ; Utiliser une discipline, un de vos talents pour aider quelqu’un d’autre ; Prêter temporairement un trait de statut lors d'une scène publique.

Dette majeure : Ces dettes sont réellement importantes, demandant à la fois beaucoup de temps et d’effort de la part de celui qui la donne et cela peut même le mettre en danger.

Ex : Soutenir politiquement ou socialement de façon très significative quelqu'un, contre d'importantes autorités  ; Se compromettre pour le compte de quelqu’un d’autre

​Dette de sang : Une telle dette s’obtient lorsque le donneur se met dans une situation potentiellement très dangereuse pour aider quelqu’un. Le donneur est prêt à verser le sang pour aider l’autre d’où le nom de cette dette.

Ex : Prendre la place de son créancier lors d'un duel à mort où l'adversaire est réputé moins dangereux que soi ; •Prendre position politiquement ou socialement en mettant réellement sa non vie en jeu, contre les plus hautes autorités de la Camarilla (Prince, Archontes, Justicar)

 

Dette de vie : La dette la plus coûteuse, le donneur a risqué son existence immortelle pour que le receveur puisse vivre. Une telle dette accorde presque le droit de vie et de mort sur celui qui a été aidé puisque son existence n’a tenu qu’à l’action du donneur.

Ex : Prendre la place de son créancier lors d'un duel à mort où l'adversaire est réputé plus dangereux que soi

​​

L'Etiquette
 

La cour impériale est un lieu de rivalités, que seule une étiquette très stricte permet de contenir. Toutes les relations sociales y sont gérées : la chronologie de la nuit, les postes d'autorité, la position des semblables, leur lieu de repos, leur temps de parole... Les harpies sont les maitres de ces jeux mais aussi souvent leurs victimes. Tous les gagnants ont joués, mais assurément seuls ceux qui sont instruits de l'étiquette peuvent gagner....